Comment créer un nouvel environnement avec du son ?

Comment peut-on introduire la nature dans la ville ? Planter des arbres ? Mettre des fleurs ? Et si la nature prenait place à travers le son … Découvrez les trois banques de son que nous proposons : La Sonothèque, Sound-fishing et Wild Sanctuary.

Descriptif

La Sonothèque et Sound-fishing sont deux banques, la première étant open source. La Sonothèque vous permet d’avoir accès à des sons divers et des bruitages, et la deuxième banque de son vous propose la même chose, mais avec des musiques d’illustration en plus.

Quant à Wild Sanctuary, c’est une entreprise qui propose également les enregistrements captés. Il s’agit d’une banque bioacoustique riche en paysage sonore provenant de la nature. En naviguant sur le site, vous pourrez écouter des fichiers audio sans avoir à les télécharger, puis acheter une piste, si elle vous convient.

Comment ça marche ?

L’utilisation et la navigation de ces banques de son sont très simples et intuitives. Leur richesse vous permet d’explorer et d’écouter des milliers de sons libres de droit.

1. Sélectionner le son désiré dans la banque de sons
2. Télécharger dans le format souhaité
3. Vous pourrez l’utiliser dans diverses plateformes en post-production son.

Voici une vidéo expliquant les bonnes pratiques pour capter du son :

Comment cela peut s’appliquer dans la ville numérique ?

Une banque de son est toujours utile pour récupérer des sons diverses. C’est gratuit, libre de droit et facile d’accès.
Vous pourrez intégrer vos bruits d’oiseaux dans une ville numérique, par exemple …

Concernant Wild Sanctuary, ces sons peuvent prendre part dans le design d’espace mais également le design sonore. Le design d’espace, plus particulièrement, peut prendre une proportion totalement différente dès lors qu’une dimension sonore s’introduit dans le décor. Comme l’exemple cité plus haut, comment introduire la nature en milieu urbain ? En fermant les yeux, nous pouvons donner l’impressions aux habitants qu’ils se trouvent au bord de la mer, alors qu’ils se trouvent dans un centre commercial. Ces pratiques existent déjà dans bon nombre de chaînes de centre commerciaux où des bruits de la nature ont pour but de relaxer le consommateur.

Et si, au lieu d’utiliser ces sons dans le milieu urbain à des fins marketing, nous pourrions retravailler et améliorer la vie citoyenne en ville, la collaboration entre personnes, … ? C’est à vous de décider !


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *